Quand la notion de contrôle et de reconnaissance vont de pair

Des contrôles intempestifs et irréguliers, des vérifications trop pointilleuses ou visant toujours les mêmes personnes sont des pratiques souvent ressenties comme du flicage. Dévalorisantes, démotivantes, elles instaurent un climat de méfiance entre les collaborateurs et le manager et s’avèrent contre-productives.

La notion de contrôle fait pourtant partie du quotidien de l’entreprise, à tous ses niveaux. Le manager a des objectifs à tenir. Il doit donc suivre l’avancement du travail de ses équipes pour s’assurer qu’ils seront atteints, et pour aider les salariés en cas de besoin.

Certains responsables ne sont pas à l’aise avec les contrôles. Ils ont des efforts à accomplir pour les intégrer comme des étapes naturelles, des moments valorisants pour leurs collaborateurs et pour eux-mêmes.

Comprendre la notion de contrôle et le mettre en place de façon juste et responsable

Le contrôle est un moment cadré, programmé, qui s’inscrit dans la durée. Il constitue des points de repères pour le manager et le salarié. Il sera d’autant plus fructueux que le responsable aura donné des directives de travail et des responsabilités claires au départ.

Pour un contrôle efficace :

  • appliquer les mêmes règles à tous les collaborateurs,
  • annoncer le contenu : missions confiées pour la journée, tâches prioritaires…,
  • tenir compte de la tâche à réaliser : sa complexité, sa durée, sa date butoir,
  • ne pas se focaliser sur des détails opérationnels du domaine de compétences du salarié,
  • rassurer : la personne pourra compter sur le manager en cas de problème,
  • savoir reconnaître le travail et les compétences du collaborateur,
  • fixer la date pour la phase suivante.

Le contrôle est suivi du reporting. Moins consommateur de temps pour le manager, il est aussi plus responsabilisant pour le salarié. Il s’agit de lui fixer des moments où il viendra lui-même rendre compte de l’avancement de sa mission.

Faire connaitre la notion de contrôle et l’utiliser pour valoriser les collaborateurs et leur travail

Les contrôles réguliers et le reporting sont des outils à la fois techniques et humains. Le manager peut suivre les résultats individuels et collectifs, mais aussi apprendre à mieux connaître ses salariés, accompagner leur évolution et leur apporter son soutien en cas de difficulté.

Les contrôles sont générateurs de motivation et de confiance au sein de l’équipe. Les salariés peuvent démontrer leur expertise, leurs efforts et proposer des idées d’amélioration dans les missions qui leur sont confiées. Ils se sentent appréciés et reconnus.

Imaginez une entreprise où les collaborateurs travailleraient dans leur coin, sans jamais de réaction ni de retour de la part de leur supérieur hiérarchique ! Ils éprouveraient un sentiment de flou, et même d’insécurité, puisqu’ils ne sauraient pas où se situer par rapport à ce que l’on attend d’eux.

Alors ne soyez pas gêné d’instaurer des contrôles réguliers. S’ils sont objectifs et qu’ils se déroulent dans un climat de confiance, vos équipes vous en seront reconnaissantes.

FR – Nous Rencontrer

Et si notre échange était la première étape vers un nouveau succès ?

CONTACTEZ-NOUS

Catégories

Articles relatifs